Zoom sur le business plan et les états prévisionnels financiers

En ce qui concerne le business plan et les états prévisionnels financiers, mieux vaut prévenir que guérir ! Les missions des professionnels de l’expertise comptable chez Sigma Conseils Associés comportent un volet important sur l’accompagnement et le conseil sur les prévisions de leurs clients. Notre cabinet de conseils et d’expertise comptable basé près de Lille s’inspire des normes professionnelles de l’expertise comptable. Elles permettent établir et d’examiner les informations financières prévisionnelles. Le business plan (plan d’affaires) n’est pas qu’un outil économique et financier.

Le business plan selon nos experts

On l’oublie souvent mais le travail du créateur ou développeur doit aussi être concentré sur les aspects généraux du projet. L’équipe, l’idée, l’histoire, ou encore les différents risques recensés sont des critères importants. Cet état doit être synthétique, soigné, concis mais complet. Il doit être bien structuré et aussi vendeur ! Des photos ou vidéos sont aussi désormais utiles à la validation du dossier. Sur cette partie non financière, ni comptable, ni fiscale, ni juridique, l’expert-comptable avec l’expérience qu’il a, doit avoir un œil critique sur la cohérence et la faisabilité de l’affaire présentée. Et bien entendu sur toute cette partie en amont de celle purement financière et économique. Sur la mission du cabinet proposé sur ces états prévisionnels financiers, il est important qu’ils soient structurés sur une durée médiane de 3 ans. C’est souvent une norme acceptable des banquiers et investisseurs.

Un business plan sur mesure et propre à chacun

Ensuite on commence par recenser les investissements matériels et immatériels. Puis les amortissements sous-jacents et leur financement par un plan initial. Ce plan indiquera les capitaux à réunir pour pouvoir lancer le projet dans de bonnes conditions. Le besoin en fonds de roulement est ainsi déterminé après avoir identifié les besoins durables de financement. Le compte de résultat, les soldes intermédiaires de gestion, le calcul du seuil de rentabilité, la capacité d’autofinancement sont des états sur 3 ans. Ils permettent de juger notamment de la rentabilité future de l’entreprise créée ou qui se développe. Un plan de financement et un plan de trésorerie se déroule sur 3 ans. Cette durée se veut rassurante et, l’entreprise, avec les hypothèses prises avant, pourra faire face à ces engagements financiers.